samedi 28 mai 2011

ENORME SUCCÈS POUR LA COLLECTION LEFRANC&BOURGEOIS AU MUSÉE DE TESSÉ

Plusieurs centaines de personnes se sont pressées hier soir lors du vernissage de la Collection Lefranc & Bourgeois invitée du Puls'Art 2011.
Une sélection d'une trentaine d'oeuvres a été réalisée Par Roger Lecoq directeur des Musées du Mans.
Le Mécénat d'entreprise en direction des arts plastiques est une chose rare et le mettre en valeur par la présentation d'une partie de la collection était une nécessité.

Laurence Louisfert, Cloé Cauvin et Guy Brunet
Les différentes salles


La foule des grands jours.
Les discours, Thierry Collot Directeur Général de Col'art International
L'exposition est visible jusqu'au 18 septembre

vendredi 20 mai 2011

NICOLAS BOUTRUCHE A LA MJC D'ARNAGE

Le souffle enfin donné pour ce qu'il est en fait : « un enlèvement possible ! »
En ces heures bizarres, un grand souffle, un appel d'air, un mouvement
où le sourire se déploie, nous en avions un grand besoin.
« Et que ça saute ! » et les élans nécessaires de la vie pris sur le vif
viennent nous surprendre, nous emmener à portée de clins d'œil.
Plus politiquement, on dirait un « soulèvement ! ».
De ces déplacements, l'esprit se réjouit. De ces possibles impossibles
où le vent de l'étonnement déjoue les règles de « l'air ! », on en
demande, re-demande et sarabande.
Merci pour ce grand coup d'éventail dans les yeux !
Yannick Lefeuvre

Visiblement les images pleines d'humour de Nicolas (deuxième en partant de la droite) ont fait bien rire.
Mais il n'y a pas que de l'humour dans le travail de Nicolas, il y a au travers de ses images une remise en cause d'une des lois fondamentales de l'Univers, celle de la gravité.
Cela donne l'Univers artistique de Nicolas Boutruche, drôle mais aussi plein de recherche .
Cette exposition est visible jusqu'au 26 mai.
Mais nous retrouverons Nicolas à la Cité des Arts (Musée de Tessé) du 2 au 5 juin

mercredi 18 mai 2011

NICOLAS BOUTRUCHE A LA MJC D'ARNAGE

CARLOTTA A LA MJC RONCERAY

Carlotta et Anne-Marie Lequément la bonne ambiance avant de prendre un pot ensembles
Captivée par le travail de Carlotta
Une jeune femme contemple les œuvres de Carlotta s'exclame :
« Il n'y a pas à tortiller, c'est fort ! ». Du coup tout ce qui « foi d'animal »
se tortille me fait signe et m'inspire. Sur certaines de ces toiles, la proximité animale
oubliée de presque tous nous est ici redonnée dans une quotidienneté simple.
Il est dit : « songe creux » à propos de ce qui se rêve, se révèle et nous inscrit
dans le monde. Mais de fait, ces « pelleteux de nuages là » disent le réel de ce
qui nous manque pour être au monde :
les aquatiques, les volatiles et les à quatre pattes !!!
Par le truchement d'elle, une chance nous est donnée...On la prend ?
Yannick Lefeuvre

Une superbe exposition dans un très beau cadre qui permet à Carlotta de montrer toute l'évolution de son travail, un point de vue sur la fragilité du monde avec une patte tout en finesse

samedi 14 mai 2011

YANNICK LEFEUVRE NOUS A ECRIT

Yannick Lefeuvre nous a écrit des textes sur Liot, Barré, Hamey et Moreau, vous les retrouverez au niveau de chaque artiste.
Mais je vous les met aussi en direct ici :

Lui, Didier Hamey,
quand il se penche vers la terre, des révélations lui sautent aux yeux, il les saisit
et nous les raconte.
Il nous les offre de la foultitude des minuscules à la sculpture
de chimères en passant par l'envol des mots.
Dans ces nuages de rêves, chaque "presque rien" est un esprit qui mène à l'âme.
Notre regard attrapé cherche, choisit et trouve.
L'œil salue les rencontres et tout à coup, on se sent en bonne compagnie !
C'est fou ! non ?

Elle, Muriel Moreau
nous parle l'espace et le temps.
Dans la certitude du temps qui passe, elle l'écoute et dessine sa trace.
Puis, dans l'éparpillement insensé des mondes, elle trace des routes,
donne des trajectoires, opère des glissements et ouvre des errances.
Elle grave les cartes.
"Horlogeuse" du réel, elle nous apprend que les nuits tombent vraiment comme des neiges nocturnes !
C'est stupéfiant !
Allez y voir de plus près ! Chez ces deux là ...on en ressort transformé et plus vivant !

Barré :
Choc visuel, couleurs, senteurs, sourires, goût, toucher, regards...
Il conjugue les cinq sens interdits dans un tête à queue époustouflant.
Rien de gratuit, les éléments donnent les clés d'une réelle pensée
tout en nous laissant les énigmes intactes.
C'est la marque d'un grand, auréolé...
Ollé ! de baguettes aux explosions multi-directionnelles.
A l'heure des boursouflures d'un art dit contemporain, il s'inscrit
et nous inscrit dans une admirable trajectoire.
Disant l'exact place de l'humain et l'urgence à être, racontant les sens
dans un clin d'œil avec cet humour bon vivant du tragique, il nous invite.
Il boit et trinque à la curiosité de l'art et de son histoire dans le reflet de nous mêmes.
On ne dit plus :"Chapeau l'artiste !" mais "Poulet -poisson l'homme !"
A voir dans la stupéfaction !

Liot :

Bric à brac d'objets enfantins, tohu-bohu de doudous-fétiches
barrés d'une planche à roulette inversée écrivant : Symbolic
comme planche de salut.
Poinçonnage cruel d'un fatras imaginaire dans lequel nous sommes englués,
référence salvatrice d'un artiste qui dit l'endroit où nous nous perdons.
La sexy girl qui n'a plus que sa chair à offrir sous le regard d'un Tintin béat
et l'œil d'un Jeckyll menaçant nous préviennent.
Chacun trouve les exactes références de ses utopies, c'est stupéfiant et peut être navrant,
il est temps d'inverser le cours des choses !
Il paraît d'ailleurs qu'il s'envole souvent pour d'autres réels, heureux homme !
Merci pour la "mise aux poings !"
Yannick Lefeuvre



jeudi 12 mai 2011

DANIEL ROUYER : GROS SUCCES A L'ESPACE RÉGIONAL

Beaucoup de monde pour voir l'évolution du travail de Daniel Rouyer, l'aboutissement d'un parcours haut en couleurs, divers et varié.

Toujours en recherche d'une écriture, d'un geste, d'une matière..
Des explications suivies avec une très grande écoute

Lire les écritures originelles de la terre, voilà ce à quoi je me sens convié par Daniel Rouyer.
L'homme-artiste sans s'affoler a pris le temps du regard, la patience du toucher, l'écoute de la vibration.
Cela se voit. Il la renifle, la sonde et la goûte avec sagesse et tranquillité. Cela se sent.
Il y puise son récit, sa certitude et son souffle.
Pour nous dire l'en dessus et l'en dessous, il confronte nos perceptions à une hésitation, une opposition voire une contradiction.
Ce décalage se concrétise par un a-plat de couleur vive frottée, confrontée et tout bêtement posée contre les plages où les stridences noires et blanches palpitent.
A lire ainsi avec lui la merveille de nos origines cachées, on se sent accompagné.
Sa présence amicale s'installe dans notre regard. On se sent soutenu dans cette quête difficile.
De plus, dans la ferveur de ses mises en lumière, il nous laisse entendre les
mélodies profondes du monde dans ses évidentes polyphonies. Nous en ressortons vivifiés.
Il nous prouve alors, la nécessité du silence pour penser, aimer et vivre, c'est rare !
Yannick Lefeuvre

A voir à l'Espace Régional jusqu'au 31 mai

LES POISSONS-POULETS ONT PRIS LEUR ENVOL

C'est dans une ambiance très chaleureuse, que nombreux nous avons fêté l'arrivée des Poissons-Poulets de Barré au Pavillon Monod

Choc visuel, couleurs, senteurs, sourires, goût, toucher, regards...
Il conjugue les cinq sens interdits dans un tête à queue époustouflant.
Rien de gratuit, les éléments donnent les clés d'une réelle pensée
tout en nous laissant les énigmes intactes.
C'est la marque d'un grand, auréolé...
Ollé ! de baguettes aux explosions multi-directionnelles.
A l'heure des boursouflures d'un art dit contemporain, il s'inscrit
et nous inscrit dans une admirable trajectoire.
Disant l'exact place de l'humain et l'urgence à être, racontant les sens
dans un clin d'œil avec cet humour bon vivant du tragique, il nous invite.
Il boit et trinque à la curiosité de l'art et de son histoire dans le reflet de nous mêmes.
On ne dit plus :"Chapeau l'artiste !" mais "Poulet -poisson l'homme !"
A voir dans la stupéfaction !
Yannick Lefeuvre

Cette exposition sera visible jusqu'au 12 juin

mardi 10 mai 2011

MONTAGE DE L'EXPOSITION BARRÉ AU PAVILLON MONOD

D'abord, il faut déballer, ensuite faire un plan de montage et enfin il faut accrocher



Voilà une vue partielle, pour voir le reste :
Exposition du 12 Mai au 12 Juin
Vernissage mercredi 11 Mai à 18 h 30
Enfin, les travailleurs se retrouvent autour d'un pot bien mérité !
(Philippe, jean-Michel et Barré)

lundi 9 mai 2011

CATHERINE BOIVIN ET SYLVIE HAGEN A L'HOTEL DE VILLE D'ALLONNES

Exposition du 19 Mai au 9 Juillet
Vernissage le Jeudi 19 Mai à 18 h
Les travaux de Sylvie Hagen



Les travaux de Catherine Boivin


samedi 7 mai 2011

BARRÉ INVITÉ PULS'ART AU PARC MONOD

VERNISSAGE DE MURIEL MOREAU A RADIO FRANCE BLEU MAINE & DIDIER HAMEY A L'OFFICE DU TOURISME

Accompagné de musique de Jazz, nous avons inauguré deux expositions d'artistes graveurs. DIdier Hamey à l'office du Tourisme et Muriel Moreau à Radio France Bleu Maine (expositions ouvertes jusqu'au 31 Mai).
En suivant des techniques différentes ils nous offrent des travaux d'un foisonnement extraordinaire. Le tout dans une minutie et une rigueur totale.

Lui, Didier Hamey,
quand il se penche vers la terre, des révélations lui sautent aux yeux, il les saisit
et nous les raconte.
Il nous les offre de la foultitude des minuscules à la sculpture
de chimères en passant par l'envol des mots.
Dans ces nuages de rêves, chaque "presque rien" est un esprit qui mène à l'âme.
Notre regard attrapé cherche, choisit et trouve.
L'œil salue les rencontres et tout à coup, on se sent en bonne compagnie !
C'est fou ! non ?
Yannick Lefeuvre

Un public qui, comme à son habitude, a suivit les explications des artistes avec une attention chaleureuse.
Elle, Muriel Moreau
nous parle l'espace et le temps.
Dans la certitude du temps qui passe, elle l'écoute et dessine sa trace.
Puis, dans l'éparpillement insensé des mondes, elle trace des routes,
donne des trajectoires, opère des glissements et ouvre des errances.
Elle grave les cartes.
"Horlogeuse" du réel, elle nous apprend que les nuits tombent vraiment comme des neiges nocturnes !
C'est stupéfiant !
Allez y voir de plus près ! Chez ces deux là ...on en ressort transformé et plus vivant !
Yannick Lefeuvre


Muriel Moreau, Thierry Steiner (directeur de Radio France Bleu Maine) et Lucien Ruimy
Ces expositions ont suscité un tel enthousiasme chez Jean-Michel Dubray qu'il a sortit sa carte bleu pour... nous offrir un pot de l'amitié !